Yog'Acco
Yoga & Accompagnement
icone facebook icone instagram

Quel Yoga ?

Le Viniyoga, c’est le yoga ANTI-STRESS par excellence, ce n’est pas un yoga acrobatique ! Son principe, c’est l’ADAPTATION : « Ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au Yoga mais le Yoga qui doit être ajusté à chaque personne », disait Sri Krishnamacharya.
Yoga, Yug en Indien veut dire « unir », « lier » : vous apprendrez à unir, rythmer votre respiration et vos mouvements.
Ceci a pour effet de libérer le corps des tensions et de sentir bien mieux ! Les articulations se délient, la cage thoracique s’ouvre progressivement, le mental se dissipe, le ventre se dénoue, la digestion se trouve améliorée…
Au fur et à mesure de la pratique, on note une amélioration de la respiration, plus consciente, comme nos actions vis à vis de nous mêmes comme avec les autres, qui seront également plus justes. Vous apprendrez aussi à ressentir l’énergie qui circule en soi et à améliorer son flux.
Au cours de la pratique, l’accent est mis sur l’intériorisation. En vous rapprochant de votre être intérieur, vous gagnez en bien-être, en paix et également en confiance. Vous retrouverez très certainement une bonne qualité de sommeil !
Un terrain propice pour développer des capacités à mieux s’adapter aux aléas, à canaliser le stress et les émotions que nous rencontrons dans la vie (personnelle comme professionnelle !).
Ce n’est pas facile mais petit à petit, on y parvient !

LE YOGA, CE N’EST PAS QUE DES POSTURES PHYSIQUES !!

Asana

Les Asana (postures physiques) sont bénéfiques pour les muscles, les articulations, le fonctionnement cardiovasculaire, le système nerveux et lymphatique.
Elles permettent à la fois d’assouplir et tonifier le corps tout en procurant des massages aux organes internes.
Les postures sont également utiles pour l’élimination des toxines, l’amélioration de la digestion et du sommeil.
Elles permettent également de renforcer la mémoire, détendre et aligner le corps, notamment la colonne vertébrale.

Pranayama

Les Pranayama (techniques de contrôle respiratoire) permettent d’avoir un meilleur apport en oxygène, améliorent la fréquence cardiaque et l’équilibre du système nerveux autonome.
En coordonnant la respiration et le mouvement, la pratique devient harmonieuse, la respiration s’approfondit naturellement, et la circulation sanguine et  le métabolisme sont stimulés.
L’utilisation de la respiration améliore considérablement la relaxation musculaire et aide à canaliser le stress et les émotions.

Dhyana

OUI !  La méditation (dhyana) améliore nos capacités psychiques comme notre santé. 
Les données scientifiques ont montré qu’il y a une diminution du stress, une amélioration de la concentration (dhârana) et de l’équilibre émotionnel. Les émotions négatives sont moins intenses.
Il existe aussi un impact sur la santé physique avec des diminutions des niveaux d’inflammation et un frein de vieillissement cellulaire. Ce n’est pas un effet magique : quand quelque chose est bon pour l’esprit, ça l’est aussi pour le corps et inversement (Christophe André)

Mon enseignement s’inscrit dans la lignée de Sri T. Krishnamacharya, sanskritiste et médecin, pour qui « le yoga est le cadeau de l’Inde au monde ».

Avec l’aide du Maharaja, Krishnamacharya fonde une école de yoga à Mysore. Deux de ses élèves de l’époque deviendront fameux : Pattabhi Jois et Iyengar. De plus en plus de monde vient voir Krishnamacharya pour le yoga mais aussi pour des problèmes de santé physique, psychologique ou spirituelle. Il apporte des réponses adaptées à chacun. Il enseigne également aux femmes (ce qui est inhabituel à l’époque), aux enfants, puis aux Occidentaux.

En 1950, Krishnamacharya s’installe à Chennai (Madras) où il poursuit son œuvre d’enseignant et de yoga thérapeute. Il transmet son enseignement à son fils T.K.V. Desikachar, qui restera à ses côtés pendant plus de 30 ans, renonçant à sa carrière d’ingénieur, jusqu’à sa mort en 1989, à l’âge de 101 ans.

 

TKV Desikachar est connu et respecté mondialement. Son approche est pédagogique et holistique. Il insiste sur la place de la respiration, le suivi personnalisé, le renforcement et la préparation des postures. Il a écrit différents ouvrages (Le yoga : Un Éveil spirituel, Freud et le yoga – entretien entre un maitre de yoga et un psychanalyste, En quête de soi, Au-delà du corps : Essai à partir de la Taittirîya upanisad, The Viniyoga of Yoga : Applying Yoga for Healthy Living, The heart of Yoga : developing a personal practice…) et est à l’origine du Viniyoga, un yoga adapté pour tous.

Il est décédé en 2016. Il travaillait à Chennai au Krishnamacharya Yoga Mandiram, là où je suis allée suivre des formations à plusieurs reprises.